Actualités à la une…

  • C’était cet été du 24 au 31 juillet 2022…  Rendez vous en 2023…

à L’Académie des Arts « Flaine opus 74 »

j’ai animé un stage de musique destiné aux amateurs, comme aux futurs professionnels

Renseignements


Vous souhaitez bénéficier d’une

master class privée

à distance ou en présentiel

avec François Veilhan

(programmes et objectifs à définir),

envoyez une demande sur la rubrique contact

  • Interprétation (tous répertoires)
  • Méthodologie
  • Pédagogie
  • Répertoire moderne : contemporain (techniques, interprétation, approches)

Voir ma biographie ici


  • Parution d’un double CD monographique consacré à Roger Tessier

produit par l’association Mémoires Sonores, présentant un ensemble d’enregistrements d’archive, captations publiques effectuées entre 1976 et 2019.

Pour commander adresser ici une demande via le formulaire

Renseignements au 06 01 43 19 94

Un double CD monographique, produit par l’association Mémoires Sonores, présentant un ensemble d’enregistrements d’archive, captations publiques effectuées entre 1976 et 2019.

Les ensembles Itinéraire (dir. Alain Louvier), Antipodes (Bâle), Accroche Note (dir. art. Armand Angster, dir. Emmanuel Séjourné), Mémoires Sonores, Orion (Berne), Céflor (dir. Jacques Mercier), KAN,

les voix de Françoise Kubler, Marion Gomar, Chieko Hayashi,

les solistes Alain Sève (clarinettes), François Veilhan (flûtes), Noëlle-Anne Darbellay (violon), Pascale Rousse Lacordaire (ondes Martenot), Caroline Delume, guitare… etc…

Préfacé par le musicologue Pierre-Albert Castanet. Notices de présentation des œuvres par Roger Tessier, ou parfois ses interprètes.

Un parcours à travers la vie musicale des Ensembles de création, retraçant les évolutions et le chemin singulier du compositeur Roger Tessier. 

 

Si Roger Tessier pénètre, entre ascèse et sensualité, entre esprit et corps, l’intérieur, le cœur du son (selon les mots de Giacinto Scelsi), avec les Echo ex-écho (solos), Froissures (duo), grâce aussi au matériau sonore de ses pièces de musique de chambre et d’ensemble,

il connecte ici sa musique à des univers picturaux (Nicolas de Staël, Max Ernst, Simon Hantaï, Eugen Lipkovitch),  poétiques (Paul Auster, Enyss Djemil, Eszter Forrai)… Vega est pensée sous l’égide du cosmos. Ojma, divinité de l’Inde antique, envahit et structure la pièce éponyme.  Liebeslied, chant d’amour, convoque plusieurs langues, associe ensemble instrumental et sons fixés à la voix. Comme un écho de mémoire enfouie rend hommage à Claude Debussy…

Un parcours à la rencontre des mondes.

«  Digne reflet d’une  abstraction lyrique libérée […]. »

« D’une part la relation du timbre avec l’aura picturale […]. D’autre part, le son comme facteur essentiel d’une symbolisation « expressionniste » […] dans l’ordre d’une communion texte/musique. »

Pierre-Albert Castanet

Extrait de « Roger Tessier. De la fission à la fusion des horizons sonores », présentation du CD.

www.tessier-roger.com

rubriques « biographie », « bibliographie », discographie, « catalogue des œuvres »